Blog Ville de Netanya

19 janvier 2017

Pessah 2017 à Port Barcarés près de Perpignan Plus que 10 jours pour gagner 100€ par couple*

 

Pessah 2017 à Port Barcarés près de Perpignan
Plus que 10 jours pour gagner 100€ par couple*
 
 
Ete 2017 à Flaine: inscriptions ouvertes !
visitez notre nouveau site www.kangourouclub.com
 
 
vacances@kangourouclub.com 
04 88 91 60 54
 
 

  
This email was sent to ewilliam1@outlook.com
You received this email because you are registered with Your Company
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2017 kangourou club
 

Posté par ewilliam à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


 
 
 
 
Pessah 2017 à Port Barcarés près de Perpignan
Plus que 10 jours pour gagner 100€ par couple*
 
 
Ete 2017 à Flaine: inscriptions ouvertes !
visitez notre nouveau site www.kangourouclub.com
 
 
vacances@kangourouclub.com 
04 88 91 60 54
 
 

  
This email was sent to ewilliam1@outlook.com
You received this email because you are registered with Your Company
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 

Posté par ewilliam à 17:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2017

Hypocrisie de l'occident : Qui sont les colons ? Ceux qui envahissent l'Europe ! ou ceux qui reviennnent sur leurs terres ancest

Hypocrisie de l'occident : Qui sont les colons ? Ceux qui envahissent l'Europe ! ou ceux qui reviennnent sur leurs terres ancestrales ? Guy

Boîte de réception
x

guyelbez@hotmail.fr <guyelbez@hotmail.fr>

12:00 (Il y a 4 heures)
 
À

Hypocrisie de l'occident à son paroxysme...

Décomposition de l'Europe, Brexit, migrants, purges en Turquie, décapitations en Arabie Saoudite, des centaine de milliers de morts en Syrie, conversions de forces et réduction à l'esclavage de chrétiens au moyen orient, etc.

Dans ce contexte, les 70 nations du monde ne trouvent qu'une seule chose à faire : se tourner contre Israel, la seule démocratie du moyen orient ou juifs, chrétiens et musulmans sont libres et peuvent vivre leu...r religion en toute liberté.

Les 70 nations ne se réunissent pas pour la paix comme elles le disent hypocritement.
Les 70 nations se réunissent contre Israel.
Les 70 nations pointent un doigt accusateur vers Israel, 
Les 70 nations demandent aux juifs de donner leur terre à des ennemis qui veulent les détruire.

Et dans le même temps ces 70 nations ont fermé et ferment honteusement leur bouches et leurs yeux face à l'invasion du Tibet par la Chine.

Ils veulent faire croire que le conflit Israélo-arabe est la mère de tous les conflits, que si tout va mal aujourd'hui c'est de la faute de ses juifs intransigeants qui ont volé la terre des palestiniens.

Je n'ai pas le souvenir que le monde était un havre de paix, un véritable paradis avant que les juifs retournent sur leur terre, avant la déclaration d'indépendance de 1948 de l'état d'Israel.

Par contre, je me souviens des invasions de l'Europe par les arabes au VIII siècles après JC. Je me souviens aussi des croisades, des colonisations, de massacres, des viols, des nettoyages ethniques, de guerres atroces entre ces 70 nations alors que les juifs était un sous peuple sans terre ni armée ni aucun poids politique ou géostratégique...

Je me souviens aussi et surtout des siècles d'oppression, de massacres, d'humiliation des juifs par ces 70 nations.

Je me souviens de l'inaction et du silence de ces 70 nations au moment de la Shoah ou des millions de juifs ont été massacrés au coeur même de l'Europe. 
Je me souviens de leur inaction, silence pour ne pas dire hostilité à la veille des guerres d'indépendance et des 6 jours ou Israel devaient logiquement se faire écraser par des armées arabes coalisées...

Alors s'il vous plait, ne venez nous dire que cette conférence a pour ob

Posté par ewilliam à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

NEWSLETTER DE METULA AGENCY -La guerre de la France contre Israël (info # 011001/17) [Analyse]

Copyright © 2017 Metula News Agency – Informations utiles en fin d’article

 

Nul n'a le privilège de toujours se tromper (Voltaire)

 

Pour s’acquitter du paiement de son abonnement à la na, cliquez [ICI]

 

La guerre de la France contre Israël (info # 011001/17) [Analyse]

Par Stéphane Juffa © Metula News Agency

 

Depuis quelques années, il existe un état de guerre permanent entre la République française et l’Etat d’Israël. Plus précisément, et quel qu’ait été le parti au pouvoir à Paris, c’est la France qui mène une Guerre Froide contre l’Etat hébreu, sans que ce dernier ne riposte ou ne conduise à son tour d’actions belliqueuse contre l’agresseur.

 

Une guerre froide est une forme de conflit, mais pour en comprendre les tenants et les aboutissants, il faut d’abord définir ce qu’est-ce qu’une guerre ? Une guerre est un conflit pouvant prendre plusieurs formes distinctes – militaire, secrète, diplomatique, médiatique – dont l’objectif final consiste à affaiblir, à éradiquer ou à occuper le pays ou l’entité que l’on a décidé de combattre.

 

En ce qui concerne l’agression décidée par la France, l’objectif consiste à affaiblir Israël afin que sa taille soit réduite, qu’elle abandonne une partie de sa capitale et qu’elle se retire sur des frontières indéfendables. Paris exige ainsi, dans toutes les instances internationales à l’instar de l’ONU et de l’UNESCO, par exemple, que l’Etat hébreu accepte que sa frontière avec un hypothétique Etat palestinien hostile se situe strictement sur la ligne de démarcation entre lui et la Jordanie, telle qu’elle prédominait jusqu’au 4 juin 1967, date du début de la Guerre des Six Jours.

 

Il semble que la finalité d’un tel objectif soit de rendre Israël plus vulnérable aux Etats qui l’entourent et, partant, de la rendre dépendante du bon vouloir et de l’aide des grandes puissances pour sa survie.

 

Dans le cas précis de cet affrontement, les actes de guerre entrepris par la France recèlent aussi une utilité intermédiaire – certains analystes affirmant même que c’est là son but ultime -, consistant à s’attirer les faveurs des riches pays arabes qui lui fournissent les crédits nécessaires à soutenir son économie claudicante. Phénomène qu’il faut bien sûr augmenter du financement de plusieurs acteurs politiques de l’Hexagone par un roi arabe ou un émir du Golfe ; et l’on sait par expérience que ces faveurs se monnayent en cash, notamment et toujours par l’adoption d’un comportement public querelleur à l’encontre d’Israël. L’autre intention étant de satisfaire, voire de calmer les quelques sept millions de musulmans vivant sur son sol, dont une partie participe aux agressions terroristes contre ses citoyens chrétiens et israélites, pendant qu’une autre affiche ouvertement ses sympathies pour ces actes.

 

Les armes de cette guerre sont principalement de deux sortes : diplomatiques – au sein des instances internationales et par le biais d’initiatives gouvernementales spontanées -, et médiatiques, en s’appuyant sur une agence de presse étatique et monopolistique, ainsi que sur un réseau de media publics exagérément développé, que ce soit des chaînes de télévision ou des stations de radio.

 

 

 

Fadi al Kanabir, le Palestinien abattu sans sommation par les forces de sécurité

israéliennes, au volant du camion-bélier ayant heurté des soldats dans

le secteur de Jérusalem faisant partie des territoires palestiniens

occupés depuis 1967 par les bébés-colons, selon la police israélienne

 

Fait extrêmement original de cette guerre, l’Armée et le Renseignement français ne sont aucunement impliqués dans ce conflit. On soulignera, au contraire, que les organes sécuritaires de l’Hexagone entretiennent des relations de coopération quasi-amicales avec leurs homologues israéliens, ce qui inclut de nombreux échanges d’informations, de multiples entraînements communs, des accords tactiques, des visites mutuelles d’avions et de navires, et même un degré de synchronisation supérieur relativement aux crises régionales et un niveau élevé de confiance entre les états-majors.

 

L’exclusion des militaires de l’équation guerrière visant Israël, fait de la guerre entreprise par Paris une opération essentiellement politique. Nous avons même observé à diverses reprises une opposition évidente des officiers supérieurs tricolores à la Guerre diplomatique et médiatique conduite par leur pays à l’encontre de Jérusalem.

 

Comme toute guerre, celle-ci est également fondée sur une théorie qui fait aussi office de guide stratégique et tactique. Ainsi, les responsables du Quai d’Orsay qui dirigent la manœuvre et transmettent leurs instructions à la fois à l’AFP et aux représentants diplomatiques de l’Etat s’emploient-ils à transcrire exclusivement le différend israélo-palestinien dans les limites d’une guerre de décolonisation, au sens fanonien, existentialiste, ou néo-existentialiste d’après la définition de la Ména.

 

Tout le vocabulaire employé à l’ONU et par l’AFP, reproduit tel quel dans la presse tricolore, est ainsi celui d’une guerre de décolonisation, dans laquelle les Israélites seraient évidemment les colonisateurs, et les Palestiniens, les colonisés en recherche d’émancipation et de libération.

 

Les expressions sélectionnées par les "généraux" du Quai s’inscrivent strictement dans cette dialectique. Cela commence, naturellement, par l’usage excessif des mots colonies et colons afin de définir les implantations et leurs habitants tant laïcs qu’edennistes en Judée-Samarie, alors que, nous l’avons maintes fois démontré avec force de preuves, ces villes et villages édifiés au-delà de la ligne verte ne correspondent en rien – c’est flagrant – à la définition scientifique des colonies. D’ailleurs, la diplomatie française se démarque à ce propos de l’appellation américaine et anglaise la plus usitée, qui est celle de "settlements" (implantations), alors que le terme "colony" existe dans la langue de Shakespeare, et qu’il a la même signification qu’en français.

 

La "colonie" de l’AFP ne représente que l’option guerrière choisie par le gouvernement français pour constituer la colonne vertébrale de sa théorie et donc de son offensive. Lorsque l’on a saisi cela, on comprend sans difficulté les votes de Paris à l’UNESCO, qui, sous des aspects anodins et en suscitant moult excuses jamais suivies d’aucune correction, consacrent l’effacement de la présence du Temple israélite à Jérusalem. Or, pour qu’un territoire pût mériter la mention "colonie" en science politique, l’une des conditions sine qua non est que la population de la colonie en question n’ait strictement aucune attache historique avec le territoire sur lequel il vit. Lors, si l’on efface l’existence du Temple de Salomon, la nation d’Israël perd son ancrage historique principal sur sa terre et peut ainsi être cataloguée à la rubrique colonisateur.

 

Cela permet de saisir le bannissement par principe et en contradiction avec sa définition scientifique du mot "terroriste" pour définir "les assassins palestiniens et arabes de civils israélites" dans le vocabulaire du gouvernement français, du Quai, de l’AFP et, conséquemment, dans celui de la presse française. Non pas comme le préconise la circulaire de l’Agence France Presse, par souci de neutralité, une précaution qu’elle a abandonnée depuis des lustres.

 

Mais en adéquation avec la théorie de Frantz Fanon formulée dans son dernier ouvrage : "Les damnés de la terre" ; livre dans lequel il exprime non pas uniquement le droit du colonisé d’user de la force et du meurtre pour se libérer du joug du colonisateur, mais de son obligation de le faire le plus sauvagement possible afin de retrouver son identité dérobée par le conquérant. Dès lors, les civils israéliens, y compris les enfants, ne sont plus de simples êtres humains non armés mais des "colonisateurs". Et l’élimination d’un colonisateur, selon la grille de lecture néo-existentialiste adoptée par les Français, n’équivaut pas à l’assassinat d’un civil mais à un acte légitime nécessaire dans la marche vers l’émancipation et le recouvrement de son honneur par le colonisé.

 

Perfide ? Pas plus que le remplacement artificiel de la dénomination d’ "agresseur" – Qui commet une agression ; qui attaque sans avoir été provoqué (Larousse) – pertinente pour décrire le conducteur du camion qui a assassiné les quatre soldats descendant d’un bus à Jérusalem cette semaine, par "assaillant" - Personne qui donne l'assaut à l'ennemi ou à ses positions -, à savoir un combattant, un soldat accomplissant un acte de guerre légitime (Larousse).

 

Ce n’est assurément pas que nous passions notre temps à compulser hystériquement les pages des dictionnaires pour prendre en faux d’éventuelles "imprécisions" innocentes de la presse française, naan, cela ne servirait à rien. C’est pour démontrer à quel point les stratèges de la Guerre Médiatique que livre Paris à Jérusalem n’hésitent pas à dénaturer TOUS les termes de leur propre langue dans leur narratif du différend israélo-palestinien, pour rester en adéquation avec le néo-existentialisme, qui seul peut légitimer les violences des Palestiniens contre les Israéliens.

 

Et ceux qui ont argué que l’emploi du terme "camion bélier" à la place de "camion tueur", participait du pinaillage sémantique n’ont pas le cerveau suffisamment développé pour reconnaître que cet usage aussi constitue l’une des armes de cette guerre. Un bélier, en effet, est une "machine de guerre servant à renverser les murs ou les portes d'une ville" (Larousse), de nos jours la vitrine d’une bijouterie par des gangsters, une sorte de pelle-mécanique, un bulldozer, un D9, un outil qui servait, à l’époque des châteaux-fort à démolir un obstacle, mais jamais à tuer quelqu’un.

 

Parlant de camion ou de voiture bélier, on atténue effectivement l’intention de l’agresseur qui a fait usage d’un outil. Parlant d’un camion-tueur, on fait l’économie de l’analyse des motivations d’un assassin et d’incertaines circonstances atténuantes ou occasionnelles.

 

Certains détracteurs de la Ména ou des "soldats" du dispositif français ont argué que nous donnons trop d’importance aux mots, quitte à en faire une fixation. A la guerre comme à la guerre !

 

Mais si l’on exclut le recours aux avions et aux chars d’assaut, les seules armes de cette guerre sont les mots : ceux utilisés du haut de la tribune des Nations Unies par un ambassadeur, ceux des communiqués des ministères, ceux des journalistes, pour expliquer une vidéo de JT ou un documentaire, un billet radiophonique, ceux qui paraissent au bas des photos, dans un chapeau d’article de presse, et enfin, ceux qui figureront dans les recommandations qui suivront la prochaine conférence de Paris.

 

Plus encore, c’est par les mots, et uniquement par les mots, que la France tente d’isoler Israël de la communauté des nations, toujours dans le but de l’affaiblir, d’interdire l’importation de certains de ses produits, de briser des accords commerciaux et culturels au niveau européen, et de rendre la vie quotidienne des Israélites sur son territoire pratiquement invivable.

 

Ce sont les mots qui, de plus, conditionnent l’opinion publique d’un pays, incitent à l’amour, à la haine, au racisme ou à l’antisémitisme. Surtout lorsque l’on martèle les mêmes, des années durant, avec la plus mauvaise foi imaginable, doublée, dans bien des cas, de l’intention de blesser.

 

Ceux qui s’imaginent encore que les termes de la diplomatie et de la presse française sur le conflit proche-oriental, pour aberrants qu’ils soient, comme l’a concédé sur FB un ancien directeur de l’officine de l’AFP à Jérusalem, découlent du hasard ou de la maladresse sont des naïfs ou des ennemis d’Israël. Ceux qui refusent l’évidence, à savoir qu’ils s’inscrivent dans un mode opératoire très strict et répétitif, allant toujours dans le même sens, toujours biaisés de manière à atténuer les crimes du même protagoniste, et ne faisant aucun cas ni de la langue française ni des acquis scientifiques, ont choisi leur camp.

 

Car le conflit israélo-palestinien n’est pas et n’a jamais été une guerre de décolonisation mais un conflit entre deux légitimités d’essences diverses. Si la France voulait réellement nous aider à trouver la voie qui mène à la paix, elle abandonnerait déjà celle de la corruption des idées, car à tenter de convaincre la planète que dans un différend, un camp a raison quoi qu’il fasse, et l’autre a tort quoi qu’il entreprenne, c’est évidemment la guerre que l’on encourage.

 

J’ai énoncé par ailleurs les raisons techniques et matérielles qui poussent Paris à faire la Guerre à Jérusalem, mais il existe assurément d’autres motivations d’ordre culturel et historique. Et sans une grosse dose d’antisémitisme, je n’imagine pas que les élites d’un peuple pourraient corrompre leur propre langue simplement pour en stigmatiser un autre et le rendre vulnérable.

 

Qui plus est, lorsque le peuple en question s’est toujours comporté de manière amicale envers la France. Les mots tuent, ces mots ont tué et tueront encore plus que les armes les plus terribles, et pas uniquement en Israël, loin s’en faut.

 

Ceux qui s’imaginent que Camus traitait d’un sujet secondaire lorsqu’il a énoncé "mal nommer les choses ajoute au malheur du monde", œuvrent au malheur du monde et au leur.

 

 

Metula News

Posté par ewilliam à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2017

NEWSLETTER DE CHABAD -

FR.CHABAD.ORG    Magazine
Tevet 8, 5777 · January 6, 2017
Un mot de la Rédaction :

30 ans de la victoire de « Hei Tévet »

– Un dirigeant tel que le Rabbi possède-t-il sa propre vie privée – de sorte que ses possessions sont des biens personnels, transférables en héritage à ses descendants – ou bien, en tant que serviteur de D.ieu, appartient-il à, et est-il absolument inséparable du peuple même dont la direction lui a été confiée, ne laissant ainsi aucune part de lui-même pour lui-même ?

  La vie d’un Rabbi disparu est-elle reléguée au passé, a-t-elle perdu toute pertinence pour le présent, ou bien se poursuit-elle avec une pleine – voire une plus grande – vitalité après son décès, littéralement incarnée dans ses enseignements et ses instructions, et leur accomplissement par ses disciples et sympathisants en ce monde ?

  Quelle est d’ailleurs la substance de la vie d’un Rabbi, y compris pendant sa vie physique sur terre ? Est-ce sa vie physique et matérielle ? Ou bien est-ce sa vie spirituelle et son dévouement total à D.ieu et à toute l’humanité ?

– Un Rabbi, pour quelque noble cause – par exemple pour sauver une bibliothèque inestimable –, pourrait-il être amené à mentir, ou bien lorsqu’un Rabbi déclare quelque chose, en l’occurrence que cette bibliothèque appartient à Agoudath ‘Hassidei ‘habad et au peuple juif dans son ensemble, s’agit-il sans le moindre doute de l’expression de sa véritable position ?

Ces questions étaient au centre des enjeux de « Hei Tévet », la fête de la libération des livres, qui est un jalon majeur de la nessiout du Rabbi de Loubavitch et de notre génération et dont nous avons célébré cette semaine le 30ème anniversaire.

Le retentissant procès qui se déroula en 1985-1987 devant le tribunal fédéral américain – et parallèlement au Tribunal Céleste – aboutit à la reconnaissance de ce que la Rabbanit Haya Mouchka exprima ainsi : « Les livres de mon père, le Rabbi précédent, appartiennent aux ‘hassidim, parce que lui-même et tout ce qu’il possède appartiennent aux ‘hassidim. »

Sachons être de dignes détenteurs de ces trésors.

Emmanuel Mergui
au nom de l’équipe éditoriale de Chabad.org


Cette semaine Magazine imprimable
QUESTIONS-RÉPONSES
La vie avant tout
Donner un organe pour sauver une vie est l’un des actes les plus vertueux que l’on puisse accomplir. Mais parfois, justement parce que la vie est sacrée, le don d’organe est problématique.
par Aron Moss
SPIRITUALITÉ
A quoi servent-ils?
La foi monothéiste et la raison humaine demeurent en guerre. Toutes deux ont revendiqué le plus grand nombre de victimes dans l’histoire...
par Tzvi Freeman
RÉCIT
Le sens de la vie
Il se tenait sur le bord de la route et parlait à travers la fenêtre ouverte de ma voiture. Je lui ai dit: "À partir de maintenant, toute bonne action que je ferais vous sera également créditée..."
par Gutman Locks
PARACHA
Genèse 44, 18 - 47, 27
Joseph revèle finalement son identité; ses frères sont pleins de regrets, son père est transporté de joie, et tous viennent s'installer dans les terres fertiles de Goshen en Egypte. Happy end ou commencement tragique ?
La pagaille des enfants
Mais au milieu du chaos et de l’exaspération, il y a une petite phrase à laquelle je me cramponne et qui m’aide à garder ma santé mentale.
par Haya Shuchat

Posté par ewilliam à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


NEWSLETTER -EUROPE ISRAEL -

Hommage solennel aux victimes de l'Hyper
Cacher lundi 9 janvier 2017 à partir de 19h30
Europe Israël a besoin de votre soutien pour
continuer

Europe Israël a besoin de votre soutien ! 

L’association Europe Israël a été créée en 2009 de la rencontre de militants sionistes sur les réseaux sociaux. Nous avions fait le constat qu’à l’époque plus aucune association pro-israélienne et communautaire ne faisait d’actions politiques militantes en soutien à Israël. Plus personne n’occupait « la rue » pour dénoncer la désinformation. La dernière grande manifestation communautaire remontait à celle d’Ilan Halimi. Notre …

Lire la suite...

Révélations : Obama
s'apprêterait à une reconnaissance d'un Etat palestinien. La France également...

Révélations : Obama s'apprêterait à une reconnaissance d'un Etat palestinien. La France également...

. John Kerry serait en train de finaliser un texte devant servir de cadre à des négociations israélo-palestiniennes : celui-ci inclurait des échanges de territoires et une reconnaissance des frontières de 1967. Selon le journal palestinien Al-Quds, John Kerry, le chef de la diplomatie américaine, serait actuellement en train de préparer un texte dans le but d'entamer des négociations entre …

Lire la suite...

---
Netanyahou craint une
nouvelle résolution contre Israël lors de la conférence de Paris

Netanyahou craint une nouvelle résolution contre Israël lors de la conférence de Paris

. Le Premier ministre israélien a qualifié de «stérile» le projet de conférence internationale sur le Proche-Orient prévue le 15 janvier à Paris, et craint que les décisions qui y seront prises n'inspirent une autre résolution de l'ONU contre Israël. «C'est une conférence stérile, mais il y a des signes qui indiquent que l'on va tenter à cette occasion d'utiliser …

Lire la suite...

---
Autriche : des viols commis par des
« migrants » dans plusieurs villes lors du réveillon

Autriche : des viols commis par des « migrants » dans plusieurs villes lors du réveillon

Les services de sécurité autrichiens ont été sollicités pour des viols commis lors de la nuit du premier janvier 2017, comme ce fut le cas en 2016 (alors que les médias étaient focalisés sur l’Allemagne).  Le très sérieux quotidien Der Standard rapporte  dans son édition du 2 janvier, plusieurs cas. A Salzbourg, une allemande de 31 ans a été attaquée sexuellement par …

Lire la suite...

---
Procès
Azaria: plusieurs responsables politiques exigent la grâce du soldat

Procès Azaria: plusieurs responsables politiques exigent la grâce du soldat

Plusieurs responsables politiques ont déjà appelé à une grâce immédiate Le soldat Azaria, a été reconnu coupable d’homicide mercredi d'avoir mortellement tiré sur un terroriste palestinien responsable d’une attaque au couteau, alors que ce dernier avait déjà été neutralisé, en mars dernier à Hébron. 13:47 GMT Le chef de l'Union sioniste, Yitzhak Herzog, appelle à respecter la décision des juges …

Lire la suite...

Révélations sur l'Enquête exclusive sur Jérusalem : La "neutralité" de Bernard De Villardière
remise en cause, il est membre de l'IRIS de l'antisioniste et antisémite Pascal Boniface

Révélations sur l'Enquête exclusive sur Jérusalem : La "neutralité" de Bernard De Villardière remise en cause, il est membre de l'IRIS de l'antisioniste et antisémite Pascal Boniface

. Révélation sur Enquête exclusive sur Jérusalem : De La Villardière est membre du cercle IRIS de l'antisioniste et antisémite obsessionnel Pascal Boniface. Ceci explique ce reportage mensonger incitant à la haine des Juifs. On se souvient du reportage d'Enquête exclusive diffusé sur M6 sur Jérusalem où Bernard De La Villardière se livre à un reportage "à charge" visant à stigmatiser les Juifs …

Lire la suite...

[Vidéo] Turquie: explosion à la
voiture piégée dans la ville d'Izmir, deux morts et deux "terroristes" tués
---
[Vidéo]L'enseignement du Coran aux petits musulmans....dans la joie et la bonne humeur!
---
Lille: Kamel Benbakhti 37 ans,
récidiviste en liberté, et propriétaire de commerces de proximité pour blanchir l’argent de la drogue
---
Israël: un
archéologue juif "réprimandé" par des islamistes, pour avoir prononcé « Mont du Temple » sur le Mont
du Temple à Jérusalem
---
Institut du Monde Arabe : les gaspillages de Jack
Lang
---
Par Guy Millière: Obama,
président à vie de l’islamo-gauchisme
---
[Vidéo]Un
Français humilié par la racaille: "On a pris le pouvoir de la France, c’est aux Arabes… C’est pour ça
qu’on nique la France…"
---
Le
député arabe israélien Ghattas inculpé pour contrebande au profit de prisonniers palestiniens
---
(VIDÉO) : un jeune
homme est torturé sur Facebook Live car blanc et supporter de Trump
---
Terrorisme : la DGSE mène des
frappes militaires ciblées contre les djihadistes sous l'appellation Opérations « homo » pour « homicides »
---
2017 : la persécution des
chrétiens va croître cette année
---
La policière niçoise qui
affirmait avoir subi des pressions après le 14 Juillet entendue au tribunal
---
[Vidéo]Kerry légalement responsable de la mort d’Hadar Goldin, estime la mère du soldat
---
Israël condamne à 7 mois de prison un employé palestinien de l'ONU, pour avoir aidé le mouvement terroriste
islamiste Hamas
---
Miri Réguev,
ministre de la Culture a déclaré : "J’ai l’intention d’agir pour obtenir la grâce du soldat El-Or
Azaria."
---
Merkel se réveille "Il est
particulièrement écœurant que les attentats soient commis par ceux qui disent chercher la protection dans notre pays"
---
Corbeil, viols: des rappeurs de "GDZ" et du collectif "MMZ" jugés pour des "tournantes" sur
mineures
---
Judée Samarie : Naftali Bennett veut
l'annexion de Maale Adumim
---
Polémique sur les propos de
Vincent Peillon, comparant le sort des musulmans de France à celui des Juifs sous l'Occupation
---
La résolution de l'ONU
contre Israël est l'acte antisémite le plus grave de 2016 pour le centre Wiesenthal
---
[Vidéo] Xavier Raufer
: « M. Cazeneuve et son successeur Bruno Le Roux ne font que mentir »
---
Ubuesque : L'Allemagne saisit 22 000
exemplaires d'une version fondamentaliste du Coran, mais ne sait pas comment s'en débarrasser !
---
La haine compassionnée de
l'Europe contre Israël : Bat Yé'or "La grande ironie est qu'en essayant de détruire Israël, l'Europe s'est
elle-même détruite"
---
Le courage ou la Takkia ? Par le
pasteur François Celier
---
Réaction d'Avigdor
Lieberman, ministre de la Défense, à la condamnation d’El-Or Azaria
---
Etats Unis : Des sénateurs républicains veulent reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël
---
Comme les gauchistes en 1940, Peillon
choisit Hitler à la République
---
Guantanamo : Donald Trump s'oppose
à Barack Obama sur le transfert de détenus de Guantanamo vers d'autres pays
---
Attentat contre la discothèque le Reina,
l'assaillant serait entré dans le pays avec sa femme et ses deux enfants
---
Lynchage du
créateur de mode turc gay Barbaros Sansal
---
Terrorisme : une liste
de djihadistes dans la nature
---
Shmuel Trigano : Relever la souveraineté
davidique
---
Tsahal arrestation de
terroristes
---
50 organisations juives
américaines s'opposent à la conférence de Paris. Et les organisations françaises ?
---
Inde : Agressions sexuelles de
masse du Nouvel An, la faute aux jeunes filles qui «étaient comme des Occidentales»
---
Le double visage de la
mosquée de Stains, « nid djihadiste » où l'on diffuse des vidéos de décapitations
---
Suisse : 8.166 demandeurs
d’asile africains ont disparus en 2016
---
L'ONU déclare la Guerre
à la civilisation Judéo-Chrétienne
---
Sortie du livre "Sortir du
Bataclan" : « Certaines librairies n’ont pas voulu mettre notre livre en vitrine de peur de caillassages et d’agressions
d’islamistes »
---
Découvrez la
carte des crimes et délits en France et dans le Grand Paris

Posté par ewilliam à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

CONSISTOIRE ISRAELITE DE MATSEILLE- PARACHA VAYIGACH

 
Afficher dans votre navigateur
 
 
["Consistoire Israélite de Marseille"]
 
 
  FACEBOOK    |    SITE 
 
 
Paracha: VAYIGACH

Allumage : 17.00 | Sortie Chabbat 18.07

Cet horaire vous est donnée à titre indicatif,
vérifiez la pratique dans votre communauté.
 
 
Info - Elections Consistoriales - Conseil d'Administration 2016
Consistoire Israélite de Marseille Elections du Conseil d'Administration
MESSAGE AUDIO. Cliquez ici ....
 
 
 
 
Message important du Président du Consistoire Israélite de Marseille.
Message du Grand Rabbinat de Marseille.
Message important du Président de la Commissin électorale du Consistoire de Marseille
Communiqué du CM
 
Bouton
 
Pituach by the sea
 
Bouton
 
Bulletin d'information CACHROUT du Beth Din de Marseille
HABONE No 192 - Novembre Décembre 2016
 
Bouton
 
HABONE No 192 - Novembre Décembre 2016
 
Agenda 5777 du Consistoire - Communauté Juive de Marseille.
 
 
HABONE No 192 - Novembre Décembre 2016
 
Haboné Numéro 192
 
Novembre - Décembre  2016
 
Elya travel
 
Dvar Thora Grand Rabbin Ouaknin
 
Dvar Thora
Grand Rabbin Ouaknin
 
Ecouter le Dvar ››
Hevra Kadicha cim
 
Hevra Kadicha
Décembre. 2016
 
Lire la Liste ››
 
 
Ouverture des inscriptions au Gan Ami de Marseille
 
 
Siyou exceptionnel - Exclusivement réservé aux Dames
 
 
 
 
Conférence Jérémie TOUITOU
 
 
Ohel Esther - Soirée de Gala
 
 
 
 
Les incendies en Israël
 
Les incendies en Israël
KKL - URGENCE INCENDIES
 
 
 
 
Restaurant l'Authenti'k Marseille
 
Restaurant l'Authenti'k
 
En savoir  plus ››
Ashdod café
 
Ashdod café
 
En savoir plus ››
SAREL Volontariat Israel
 
Albert 06-14-91-61-52
 
En savoir plus ››
 
 
CONSISTOIRE
 
 
Communauté Juive de Marseille
 
 
Cliquez ici pour nous contacter ›

Posté par ewilliam à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2017

Pessah 2017 à Port Barcarés près de Perpignan Reservez avant fin janvier et gagnez 100€ par couple*

Pessah 2017 à Port Barcarés près de Perpignan
Reservez avant fin janvier et gagnez 100€ par couple*
 
 
Kangourou Club
 
 
vacances@kangourouclub.com 
04 88 91 60 54
 
 

  
This email was sent to ewilliam1@outlook.com

Posté par ewilliam à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2016

La France manigance-t-elle avec Obama un nouveau coup de poignard contre Israël ? Coolamnews

Depuis Septembre 2000, DESINFOS est libre d'accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël 
Desinfos.com soutient la nouvelle version de Docteurinfo.com qui sélectionne et met en ligne un nombre important de liens médicaux validés.
Desinfos sur le web
Desinfos mis à jour pour mobile
Nous écrire
Twitter
Facebook
RSS

Les articles récents ©

La France manigance-t-elle avec Obama un nouveau coup de poignard contre Israël ?

Coolamnews
Lire l'article complet sur http://coolamnews.com/la-f (...)
26 décembre Extrait:

Les suites de la trahison du Président Obama, qui a refusé de protéger Israël au Conseil de sécurité de l’ONU vendredi dernier pourrait bien ne pas être l’acte final d’hostilité du président américain avant son départ. Ce dernier serait en train de concocter d’autres mesures hostiles aux intérêts d’Israël en collaboration avec la France notamment.
Parmi les préoccupations du gouvernement israélien, le fait que le secrétaire d’État américain John Kerry a prévu de prononcer un discours sur le Proche-Orient, fixant les paramètres de l’administration Obama pour parvenir à une solution à deux États, ce qui pourrait alors se traduire par une résolution supplémentaire devant le Conseil de sécurité des Nations unies très contraignante pour Israël.


Hanouka Sameah 5777 - 2016

Texte intégral sur www.desinfos.com
26 décembre Extrait:
HANOUKA SAMEAH
"Oy Hanouka !"
sur You Tube
Le texte de MAOZ TSUR
"Just Jew It"
sur YouTube

Abbas exulte ! Il a un nouveau hobby

JSSnews
Lire l'article complet sur http://jssnews.com/2016/12 (...)
26 décembre Extrait:

Selon les confidences d’un journaliste très proche de Mahmoud Abbas, ce dernier est tout excité et ne cesse de se répandre sur son nouveau hobby.
Il a la ferme intention de prendre en photo des centaines de soldats de Tsahal afin de les faire traduire devant la CPI (cour pénale internationale).
« En 2017, nous irons à la Haye a déclaré Nasser Laham (channel 2 Israël) : » Nous avons des centaines de pages de noms d’officiers de l’armée israélienne. Nous avons une photo de chaque pilote, chaque officier et des soldats. Nous avons leurs noms et nous les attendons à la Haye. »


Le Front national crache sur Israël : « Israël s’affranchit assez souvent des règles internationales »

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info
Lire l'article complet sur http://www.lemondejuif.inf (...)
26 décembre Extrait:

L’un des vice-présidents du Front national (FN), Louis Aliot, s’est félicité lundi de l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution hostile aux localités juives de Judée-Samarie, un territoire juif revendiqué par les Palestiniens.
« Israël sait très bien que ces colonisations sont condamnées par une grande partie des pays du monde. Je pense que ces colonies ne sont pas utiles à la recherche de la paix, c’est le moins que l’on puisse dire », a déclaré le responsable frontiste sur France Info.
« C’est un pays qui s’affranchit assez souvent des règles internationales. Je ne condamne pas la résolution. D’ailleurs la France l’a soutenue…,


Benoît Rayski : « ONU, Obama fait mumuse et Trump se marre… »

atlantico.fr
Lire l'article complet sur http://www.europe-israel.o (...)
26 décembre Extrait:

L’actuel (et pour pas longtemps) président des États-Unis a dégainé pour la dernière fois. Mais son colt fait juste poum, poum. 
Pour la première fois depuis très longtemps, le Conseil de sécurité des Nations unies a voté une résolution condamnant Israël et ses implantations. Une « décision historique« , se sont réjouis l’Autorité Palestinienne et le Hamas. « Une décision honteuse », selon le gouvernement hébreu suivi en cela par une grande partie de la presse américaine.
Ce vote a été acquis grâce aux États-Unis qui – c’est une première – n’ont pas usé de leur droit de veto pour faire capoter la résolution présentée par des pays arabes. Des journaux français, émus sans doute par cette heureuse nouvelle, ont titré, bien hâtivement : « Les États-Unis lâchent Israël !


Grand rabbin Haïm Korsia : A Hanouka, oser croire et espérer

Le billet de la semaine par Haïm Korsia, Grand Rabbin de France, Membre de l’Institut.
Lire l'article complet sur http://www.actuj.com/2016- (...)
26 décembre Extrait:

Shimon Pérès avait été interrogé par Jean-Pierre Elkabbach sur la leçon qu’il voulait transmettre aux jeunes. Le président israélien lui avait alors répondu : « Il faut que les jeunes soient prudents : Ils doivent oser ». C’est ce qui, à mon sens, définit le plus justement le temps de Hanouka.
En effet, en cette fin décembre, le 25 Kislev, dès la nuit tombée et durant huit jours, nous allumerons dans tous nos foyers un chandelier. Il s’agit de revivre le miracle survenu au Temple de Jérusalem en l’an 162 avant notre ère. Mais il consiste, bien plus que l’huile qui dure huit jours, en la victoire de ceux qui n’avaient aucune chance de vaincre et qui ont trouvé la force morale d’espérer et de l’emporter.


Le club des colons de l’ONU se défausse sur Israël

par InfoEquitable
Lire l'article complet sur http://www.infoequitable.o (...)
26 décembre Extrait:

Le vote par le Conseil de sécurité de l’ONU de la résolution 2334 s’opposant aux « colonies de peuplement dans le Territoire palestinien occupé depuis 1967, y compris Jérusalem » par Israël, la « Puissance occupante », reflète une déliquescence morale mondiale. Le territoire en question a été gagné par Israël en se défendant d’une attaque des armées arabes coalisées en 1967 et n’a jamais fait partie d’une entité « palestinienne ». Les Amérindiens colonisés depuis plusieurs siècles par les Etats-Unis dont le président Obama a décidé de lâcher Israël en retenant son véto savent ce qu’est une véritable colonisation ; et nous allons voir que les autres membres du Conseil qui ont soutenu ce texte ne valent pas mieux.


« Taglit pour mamans » fait vibrer les petites communautés juives du monde

Times of Israel en Français | CNAAN LIPHSHIZ
Lire l'article complet sur http://fr.timesofisrael.co (...)
26 décembre Extrait:

Le Jewish Women’s Renaissance Project réunit des participantes de Sydney à San Francisco, mais le voyage prend tout son sens lorsqu’il touche des femmes issues de pays pauvres et antisémites.
ATHÈNEs, Grèce (JTA) – Errika Abouaf raconte comment, il y a douze ans, en préparant son mariage, elle était ravie de sauter l’étape du mikvé, le bain rituel dans lequel s’immergent les mariées juives avant de se marier religieusement.
Son excuse ? La minuscule communauté juive de Larissa au nord de la Grèce ne disposait pas de mikvé.


Certaines universités britanniques sont “trop antisémites pour les étudiants juifs”

Times of Israel en Français
Lire l'article complet sur http://fr.timesofisrael.co (...)
26 décembre Extrait:

Une importante universitaire britannique a prévenu que l’antisémitisme de certaines universités du Royaume-Uni était si fréquent que les étudiants juifs ne pouvaient plus y étudier.
Selon un article du Telegraph, la baronne Ruth Deech, pair indépendante qui a été responsable des plaintes des étudiants et est à présent la première adjudicatrice de l’enseignement supérieur, a déclaré que certaines institutions pouvaient être laxistes dans la lutte contre l’antisémitisme, parce qu’elles ont « peur d’offenser » des donateurs potentiels des états du Golfe.


Posté par ewilliam à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Du très lourd, ce vendredi (012312/16) [Analyse radiophonique] © Metula News Agen

 

Metula News

Agency ©

 

La na est une agence d’analyse, de ré-information et de reportage de proximité

Copyright © 2016 Metula News Agency – Informations utiles en fin d’article

 

L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui (Pierre Desproges)

 

Pour s’acquitter du paiement de son abonnement à la na, cliquez [ICI]

 

Du très lourd, ce vendredi (012312/16) [Analyse radiophonique]

© Metula News Agency

 

Stéphane Juffa, au micro de Yanik Farkas, pour Bruxelles-Métula sur Radio Judaïca https://youtu.be/4TF9VqfIaIA  (Youtube), analyse :

 

Le retrait du projet de résolution égyptien au Conseil de Sécurité

 

L’Egypte, qui avait présenté un texte de résolution très dur et handicapant au Conseil de Sécurité contre Israël au sujet des implantations, l’a retiré sine die.

 

Jérusalem a fait pression sur le Maréchal al Sissi et sur l’Arabie Saoudite pour leur expliquer que l’on n’agresse pas diplomatiquement un allié stratégique. M. Netanyahu aurait menacé M. al Sissi de mettre un terme à des projets de coopération stratégique, dans le domaine du renseignement face aux Frères Musulmans et aux groupes islamistes, et de cesser son soutien militaire dans le Sinaï.

 

Le retrait du projet égyptien coupe l’herbe sous les pieds de Barack Obama, qui s’apprêtait à s’abstenir lors du vote et à ne pas opposer le veto de l’Amérique à la résolution. Il aurait ainsi brisé l’accord tacite qui a lié toutes les administrations U.S et Israël, Démocrates ou Républicaines confondues, voulant que l’Amérique protège systématiquement l’Etat hébreu à l’ONU face aux attaques de ses adversaires.

 

Le président élu Donald Trump était directement intervenu auprès du président sortant Barack Obama afin que les USA utilisent leur veto.

 

A un mois du terme de son mandat, M. Obama entendait laisser libre cours à son penchant anti-israélien et saborder la politique de son successeur, ce qui ne se fait pas dans la tradition politique américaine.

 

Si la décision de l’Egypte se transformait en ligne de conduite diplomatique, on viendrait d’assister à une authentique révolution dans les relations entre Israël et ses voisins arabes sunnites, ainsi qu’à un désenclavement régional de l’Etat hébreu.

 

La décision suscite le courroux de l’Autorité Palestinienne et de plusieurs autres pays, dont la France, qui considère le projet de résolution "équilibré" et "correspondant à la position de Paris".

 

 

C’est la société du ministre libanais de la Défense qui construit les nouvelles corvettes high-tech israéliennes

 

Israël a commandé, en 2015, quatre corvettes de type Saar-6 à la société allemande ThyssenKrupp. Le prix de la transaction s’élève à 430 millions d’euros, et la livraison est prévue en 2019-2020.

 

Le gouvernement allemand finance le projet à hauteur d’un tiers du prix, en considération de la responsabilité de l’Allemagne dans le génocide des Israélites entre 1939 et 1945.

 

Quelques mois après la conclusion de la vente, à l’issue de tractations compliquées, la construction des vedettes a été cédée par ThyssenKrupp à Abu Dhabi Mar, un chantier naval de l’émirat du même nom.

 

Dans un second stade, le conglomérat allemand a carrément cédé son chantier naval de Kiel à la société arabe.

 

Or il est apparu, non seulement que c’est une firme arabe, établie dans un pays "ennemi" qui n’entretient pas de relations diplomatiques avec Jérusalem qui construit ses bateaux, mais, de plus, Abu Dhabi Mar appartient principalement au ministre libanais de la Défense, Samir Mokbel, un Grec-orthodoxe qui maintient des liens étroits avec le Hezbollah et la junte théocratique iranienne.

 

Le Liban est lui aussi officiellement en état de guerre avec Israël.

 

Pour le ministère israélien de la Défense, la partie des navires construite par Abu Dhabi Mar ne recèle aucun secret qui pourrait être communiqué aux adversaires d’Israël, car, explique le ministère, l’équipement électronique ainsi que les armes sont installés en Israël.

 

La Ména conteste cette affirmation, du fait que, s’agissant de vaisseaux aux contours furtifs, la connaissance de ces formes constitue une information importante pour nos ennemis, de même que l’architecture des corvettes, qui permet d’en savoir beaucoup sur l’armement qu’elles vont accueillir.

 

Plus simplement : c’est une ineptie de faire construire nos bateaux par des ennemis, qui peuvent, de plus, générer intentionnellement des malfaçons dans les bâtiments qui nous sont destinés.

 

Nous sommes en présence d’une grave défaillance des services israéliens, qui auraient dû prévoir l’éventualité de la vente des chantiers navals à Samir Mokbel.

 

Il aurait dû aussi figurer une clause dans les contrats interdisant à ThyssenKrupp de sous-traiter la fabrication de ces corvettes à des sociétés arabes, ou prévoir que le choix d’éventuels sous-traitants devait préalablement recevoir l’aval des autorités israéliennes. C’aurait été la moindre des choses pour ce genre de commande.

 

A la Ména, on envisage également la possibilité selon laquelle le gouvernement israélien, la Marine, ou encore le ministère de la Défense étai(en)t au courant de la participation d’Abu-Dhabi dans ce contrat. Ce qui nous incite à le penser est une requête formulée par trois responsables du ministère israélien de la Défense, suggérant de changer le nom de d’Abu Dhabi Mar, en Chantiers Navals allemands de Kiel afin de dissimuler la nationalité de la société.

 

Nous pensons quant à nous qu’ils auraient dû la révéler et non tenter de la cacher, comme l’a fait prestement, dès qu’il a connu les faits, le député travailliste Erel Margalit, qui a alerté le Procureur général Avichaï Mandelblit.

 

Cette affaire majeure ne va certes pas atténuer les soupçons de corruption qui pèsent déjà sur l’achat de sous-marins par Israël à cette même firme, ThyssenKrupp. Les conditions de l’achat de ces submersibles font déjà l’objet d’une enquête d’Avichaï Mandelblit : Binyamin Netanyahu et l’un de ses avocats, David Shimron, qui représente également l’agent israélien de la société allemande, auraient poussé à l’achat de 3 sous-marins supplémentaires (600 000 euros pièce). Or l’ancien chef d’état-major, des ministres et d’anciens officiers supérieurs affirment qu’ils avaient prévenu le 1er ministre de leur opposition à cette acquisition, qu’ils jugeaient non-nécessaire.

 

 

 

Metula News

Agency ©

 

La na est une agence d’analyse, de ré-information et de reportage de proximité

Copyright © 2016 Metula News Agency – Informations utiles en fin d’article

 

L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui (Pierre Desproges)

 

Pour s’acquitter du paiement de son abonnement à la na, cliquez [ICI]

 

Du très lourd, ce vendredi (012312/16) [Analyse radiophonique]

© Metula News Agency

 

Stéphane Juffa, au micro de Yanik Farkas, pour Bruxelles-Métula sur Radio Judaïca https://youtu.be/4TF9VqfIaIA  (Youtube), analyse :

 

Le retrait du projet de résolution égyptien au Conseil de Sécurité

 

L’Egypte, qui avait présenté un texte de résolution très dur et handicapant au Conseil de Sécurité contre Israël au sujet des implantations, l’a retiré sine die.

 

Jérusalem a fait pression sur le Maréchal al Sissi et sur l’Arabie Saoudite pour leur expliquer que l’on n’agresse pas diplomatiquement un allié stratégique. M. Netanyahu aurait menacé M. al Sissi de mettre un terme à des projets de coopération stratégique, dans le domaine du renseignement face aux Frères Musulmans et aux groupes islamistes, et de cesser son soutien militaire dans le Sinaï.

 

Le retrait du projet égyptien coupe l’herbe sous les pieds de Barack Obama, qui s’apprêtait à s’abstenir lors du vote et à ne pas opposer le veto de l’Amérique à la résolution. Il aurait ainsi brisé l’accord tacite qui a lié toutes les administrations U.S et Israël, Démocrates ou Républicaines confondues, voulant que l’Amérique protège systématiquement l’Etat hébreu à l’ONU face aux attaques de ses adversaires.

 

Le président élu Donald Trump était directement intervenu auprès du président sortant Barack Obama afin que les USA utilisent leur veto.

 

A un mois du terme de son mandat, M. Obama entendait laisser libre cours à son penchant anti-israélien et saborder la politique de son successeur, ce qui ne se fait pas dans la tradition politique américaine.

 

Si la décision de l’Egypte se transformait en ligne de conduite diplomatique, on viendrait d’assister à une authentique révolution dans les relations entre Israël et ses voisins arabes sunnites, ainsi qu’à un désenclavement régional de l’Etat hébreu.

 

La décision suscite le courroux de l’Autorité Palestinienne et de plusieurs autres pays, dont la France, qui considère le projet de résolution "équilibré" et "correspondant à la position de Paris".

 

 

C’est la société du ministre libanais de la Défense qui construit les nouvelles corvettes high-tech israéliennes

 

Israël a commandé, en 2015, quatre corvettes de type Saar-6 à la société allemande ThyssenKrupp. Le prix de la transaction s’élève à 430 millions d’euros, et la livraison est prévue en 2019-2020.

 

Le gouvernement allemand finance le projet à hauteur d’un tiers du prix, en considération de la responsabilité de l’Allemagne dans le génocide des Israélites entre 1939 et 1945.

 

Quelques mois après la conclusion de la vente, à l’issue de tractations compliquées, la construction des vedettes a été cédée par ThyssenKrupp à Abu Dhabi Mar, un chantier naval de l’émirat du même nom.

 

Dans un second stade, le conglomérat allemand a carrément cédé son chantier naval de Kiel à la société arabe.

 

Or il est apparu, non seulement que c’est une firme arabe, établie dans un pays "ennemi" qui n’entretient pas de relations diplomatiques avec Jérusalem qui construit ses bateaux, mais, de plus, Abu Dhabi Mar appartient principalement au ministre libanais de la Défense, Samir Mokbel, un Grec-orthodoxe qui maintient des liens étroits avec le Hezbollah et la junte théocratique iranienne.

 

Le Liban est lui aussi officiellement en état de guerre avec Israël.

 

Pour le ministère israélien de la Défense, la partie des navires construite par Abu Dhabi Mar ne recèle aucun secret qui pourrait être communiqué aux adversaires d’Israël, car, explique le ministère, l’équipement électronique ainsi que les armes sont installés en Israël.

 

La Ména conteste cette affirmation, du fait que, s’agissant de vaisseaux aux contours furtifs, la connaissance de ces formes constitue une information importante pour nos ennemis, de même que l’architecture des corvettes, qui permet d’en savoir beaucoup sur l’armement qu’elles vont accueillir.

 

Plus simplement : c’est une ineptie de faire construire nos bateaux par des ennemis, qui peuvent, de plus, générer intentionnellement des malfaçons dans les bâtiments qui nous sont destinés.

 

Nous sommes en présence d’une grave défaillance des services israéliens, qui auraient dû prévoir l’éventualité de la vente des chantiers navals à Samir Mokbel.

 

Il aurait dû aussi figurer une clause dans les contrats interdisant à ThyssenKrupp de sous-traiter la fabrication de ces corvettes à des sociétés arabes, ou prévoir que le choix d’éventuels sous-traitants devait préalablement recevoir l’aval des autorités israéliennes. C’aurait été la moindre des choses pour ce genre de commande.

 

A la Ména, on envisage également la possibilité selon laquelle le gouvernement israélien, la Marine, ou encore le ministère de la Défense étai(en)t au courant de la participation d’Abu-Dhabi dans ce contrat. Ce qui nous incite à le penser est une requête formulée par trois responsables du ministère israélien de la Défense, suggérant de changer le nom de d’Abu Dhabi Mar, en Chantiers Navals allemands de Kiel afin de dissimuler la nationalité de la société.

 

Nous pensons quant à nous qu’ils auraient dû la révéler et non tenter de la cacher, comme l’a fait prestement, dès qu’il a connu les faits, le député travailliste Erel Margalit, qui a alerté le Procureur général Avichaï Mandelblit.

 

Cette affaire majeure ne va certes pas atténuer les soupçons de corruption qui pèsent déjà sur l’achat de sous-marins par Israël à cette même firme, ThyssenKrupp. Les conditions de l’achat de ces submersibles font déjà l’objet d’une enquête d’Avichaï Mandelblit : Binyamin Netanyahu et l’un de ses avocats, David Shimron, qui représente également l’agent israélien de la société allemande, auraient poussé à l’achat de 3 sous-marins supplémentaires (600 000 euros pièce). Or l’ancien chef d’état-major, des ministres et d’anciens officiers supérieurs affirment qu’ils avaient prévenu le 1er ministre de leur opposition à cette acquisition, qu’ils jugeaient non-nécessaire.

 

 

Posté par ewilliam à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]